Une protection incomplète du patrimoine

image13

Le classement du parc Léopold actuel ne recouvre qu’une partie de la réalité historique d’un site dont le caractère unitaire est plus vaste. Il s’étale du talus de la chaussée de Wavre aux grilles du parc sur la rue Belliard, du Musée Wiertz aux abords de la chaussée d’Etterbeek. Le plan de gestion peut-il alors s’appliquer de manière coordonnée a un site disparate aussi sur le plan de son statut urbanistique :

  • Les arrêtés de classement actuels intègrent des parties qui n’ont jamais fait partie du site historiquement constitué et en oublient d’autres qui en ont fait partie.
  • Il existe des interrogations sur les limites du site notamment au droit du Parlement européen, de l’ancien Institut Pasteur ou de la chaussée d’Etterbeek.
  • Des statuts très différents sont attribués aux bâtiments remarquables du parc, ils sont inclus ou non dans le site classé, ils sont classés individuellement ou ne le sont pas du tout. Le cas de la Maison Linden est remarquable, unique témoin architectural spécifique du premier jardin zoologique, elle n’est couverte par aucune protection.
  • Il existe d’autres éléments remarquables du territoire urbain sur le plan historique et naturel qui ne sont pas répertoriés (talus de la chaussée de Wavre, l’ensemble architectural unitaire de la rue Vautier).
  • Le lien avec le parc et le Musée Wiertz serait à établir également.

Comment articuler alors chacune des précieuses traces de l’Histoire paysagère de ce site exceptionnel avec un plan de gestion sans une vision plus complète sur sa protection ? Ne l’oublions pas, l’extension du classement est l’un des enjeux importants énumérés par la feuille de route approuvée par le Parlement européen et la Région Bruxelloise lors de la rencontre du 23 avril 2013 et des négociations qui l’ont précédées. L’Éden urbain constitué par le parc Léopold et de ses abords est le témoin des grands courants de pensée qui ont présidé aux destinées d’une Europe toujours à la recherche d’elle même. Par la stabilité remarquable de son territoire, il est aussi le garant de la diversité urbaine et sociale d’un territoire sous constante pression des grands projets institutionnels.